Compte-rendu de la conférence de Pierre Ancet : « La perception des corps jugés monstrueux »

Pierre Ancet, maître de conférences en philosophie à l ‘Université de Bourgogne (au Centre Georges Chevrier – UMR CNRS 5605) a donné cette conférence – sous-titrée « Monstres, handicap, tératologie » –  le 10 décembre 2010, à l’ENS de Lyon. Un compte-rendu plus détaillé – et plus interprétatif – en sera bientôt fait et prochainement disponible sur le site du Laboratoire Junior.

La démarche que nous a proposé Pierre Ancet, cet après-midi de décembre, rejoint exactement la méthode expérimentée lors de la séance consacrée à la réflexivité : pour nous faire réfléchir sur les conditions subjectives et intersubjectives d’une rencontre saine entre personne handicapée et personne valide, Pierre Ancet a choisi de nous faire vivre l’expérience de l’objet de réflexion afin d’orienter notre attention sur notre ressenti, nos réactions irréfléchies ainsi que sur ces questions que nous nous posions en nous-mêmes, souvent à l’insu de notre conscience.

Ainsi, pour développer en profondeur le problème du rapport entre les normes (biologiques, sociales) et l’humain, Pierre Ancet a abordé la question du point de vue de l’expérience concrète : expérience affective de notre perception d’un corps difforme, d’une part, vécu (expérience intérieure, image du corps) propre à une personne handicapée, de l’autre.

Continuer la lecture de Compte-rendu de la conférence de Pierre Ancet : « La perception des corps jugés monstrueux »