« Tu vois, sur cette photographie, c’est moi » – L’identité : questions, critères et représentations

Ce billet prend le parti de ne pas s’inscrire a priori dans une perspective disciplinaire, ni dans la pensée d’un auteur donné : il est issu d’une séance organisée avec Bachar Cheaib dans le cadre du laboratoire Junior « Enquête sur l’homme vivant », qui souhaitait constituer un point de départ, sous formes de questionnements issus de parcours ou de supports, à d’autres séances et des lectures interdisciplinaires pour essayer de comprendre, justement, comment différentes disciplines posent et conceptualisent la question de l’identité.

L’identité, des critères d’identification

Prenons une photo de soi, il y a 6 ans. Suffisamment loin de soi aujourd’hui pour avoir l’impression « d’avoir changé ».

Sommes-nous aujourd’hui la « même » personne que celle qui y figure ? Qu’est-ce qui fait que l’on se sent aujourd’hui le même, mais pas exactement, qu’hier. Arrive-t-il au contraire que la personne figurant sur la photographie nous soit étrangère ?

Sur cette photo, ce n’est plus moi mais c’est moi quand même.

Continuer la lecture de « Tu vois, sur cette photographie, c’est moi » – L’identité : questions, critères et représentations

Mélodie Faury

Docteure en Sciences de l'information et de la communication / STS Agrégée en Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Univers

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Retour sur : « Perception/imagination active : le labo junior EHVI hors les murs »

Extrait de l’annonce de la rencontre :

« Vivianne Balsiger en compagnie d’autres acolytes, invite le Labo junior – et tous ceux qui s’y adjoignent ponctuellement – à mener leur rencontre à ramdam* – lieu d’accueil et de recherches artistiques, où elle réalise actuellement sa création – Foreign Lands.
Une rencontre qui poursuivra et déplacera à sa manière les questionnements abordés lors des rencontres précédentes autour de la perception, de l’illusion et de l’imagination face cette matière qui ne va pas tout à fait de soi : le réel qui, de plus, nous est donné à vivre par le corps et l’esprit. »

Présentation de la séance (pdf)

Samedi dernier, Vivianne Balsinger et Mary Chebbah nous ont chaleureusement accueillis à ramdam, lieu de résidence d’artistes. Nous étions une dizaine à nous prêter au jeu de l’éveil mais aussi de la perturbation de nos perceptions corporelles.

Continuer la lecture de Retour sur : « Perception/imagination active : le labo junior EHVI hors les murs »

Mélodie Faury

Docteure en Sciences de l'information et de la communication / STS Agrégée en Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Univers

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Retour sur : La présence corporelle du chercheur sur le terrain

        Compte-rendu de la séance animée par Philippe Hert, le 6 décembre 2011

À partir d’une réflexion en cours autour de sa recherche en ethnologie, Philippe Hert nous a sensibilisé à un paradoxe dans lequel se trouve le chercheur de terrain en sciences humaines : pris tout entier dans la situation qu’il étudie en interaction, le chercheur n’échappe pas à un engagement de ses affects vis-à-vis des individus et des groupes avec qui – pourtant – il est dans une relation d’étude scientifique, c’est-à-dire la plus objective possible.
Qu’ils « orientent » son observation ou qu’ils transforment l’activité des populations étudiées, ces affects ont en quelque sorte l’effet de biais structurels – car le chercheur est nécessairement là avec son corps. Comment gérer un tel paradoxe ?

Continuer la lecture de Retour sur : La présence corporelle du chercheur sur le terrain

Quels savoirs l’interdisciplinarité peut-elle produire ?

En deux ans d’existence, le Labo Junior a pu expérimenter quelques conditions pratiques à réunir pour que le dialogue interdisciplinaire ait lieu sur la base de nos compétences respectives. A l’occasion de la rédaction du dossier de renouvellement, une question a émergé au milieu des bilans : quelle forme de production scientifique un laboratoire de recherche interdisciplinaire peut-il proposer, en fin de compte ?

La question n’est pas seulement institutionnelle (comment légitimer les entreprises interdisciplinaires si les critères d’évaluation de la recherche se focalisent justement sur l’hyperdisciplinarité des productions ?), elle est d’abord épistémologique ; et si un débat continué est en cours, j’aimerais simplement partager un fil de réflexion sur ce dernier aspect.

Continuer la lecture de Quels savoirs l’interdisciplinarité peut-elle produire ?

Retour sur – Mon corps : une machine sans mode d’emploi ?

Par Serge Duperret

La séance du 18 octobre 2011 avait pour thème « L’homme est-il une machine ? ». Nous avons essayé grâce aux figures distribuées de défendre une position que nous n’aurions pas défendue spontanément. Si le début de la réunion a vu les participants respecter la méthode, le « naturel » nous a tous rattrapé et nous sommes retombés dans notre travers qui est celui de convaincre, être performatif. Cette expérience à été néanmoins très enrichissante car ce sujet est toujours d’actualité et nous a placé par exemple sur d’autres trajectoires à venir, comme la responsabilité. Il me semble que le sujet n’est pas épuisé et qu’il mériterait un prolongement. Notamment, pourquoi nous posons-nous toujours cette question ? Pourquoi nous passionne-t-elle encore ? Peut-on faire l’impasse du questionnement psychanalytique sur ce fantasme de pouvoir devenir ou être une machine. Est-ce une facilité pour expliquer le vivant et, de là, prétendre le comprendre, alors que, comme le dit Lacan, expliquer n’est pas comprendre ? Enfin, telle qu’elle s’est déroulée, cette séance nous a permis d’expérimenter qu’avec l’homme, rien ne se déroule comme prévu, on est donc loin d’un déroulement machinal.

Continuer la lecture de Retour sur – Mon corps : une machine sans mode d’emploi ?