Retour sur – Mon corps : une machine sans mode d’emploi ?

Par Serge Duperret

La séance du 18 octobre 2011 avait pour thème « L’homme est-il une machine ? ». Nous avons essayé grâce aux figures distribuées de défendre une position que nous n’aurions pas défendue spontanément. Si le début de la réunion a vu les participants respecter la méthode, le « naturel » nous a tous rattrapé et nous sommes retombés dans notre travers qui est celui de convaincre, être performatif. Cette expérience à été néanmoins très enrichissante car ce sujet est toujours d’actualité et nous a placé par exemple sur d’autres trajectoires à venir, comme la responsabilité. Il me semble que le sujet n’est pas épuisé et qu’il mériterait un prolongement. Notamment, pourquoi nous posons-nous toujours cette question ? Pourquoi nous passionne-t-elle encore ? Peut-on faire l’impasse du questionnement psychanalytique sur ce fantasme de pouvoir devenir ou être une machine. Est-ce une facilité pour expliquer le vivant et, de là, prétendre le comprendre, alors que, comme le dit Lacan, expliquer n’est pas comprendre ? Enfin, telle qu’elle s’est déroulée, cette séance nous a permis d’expérimenter qu’avec l’homme, rien ne se déroule comme prévu, on est donc loin d’un déroulement machinal.

Continuer la lecture de Retour sur – Mon corps : une machine sans mode d’emploi ?

Hasard et ordres dans le vivant : déterminismes, devenir, individu

Mercredi 23 novembre

Organisé par Julie Henry et le laboratoire junior EHVI

3ème journée du Colloque international « Chance at the heart of the cell »

21-23 november 2011 –Lyon – France

Présentation

Axes proposés

Programme
Intervenants : Anne CAMBON-THOMSEN, Serge DUPERRET, Giuseppe LONGO, Michel MORANGE, Jérôme ROSANVALLON, Charles WOLFE

Résumés des interventions

Continuer la lecture de Hasard et ordres dans le vivant : déterminismes, devenir, individu

Le corps et sa perception

Par Serge Duperret

N’ayant aucune compétence en esthétique, je me bornerai à la description de cas concrets vécus dans le soin.

J’ai vécu une expérience récente bouleversante. Une jeune femme de 38 ans est hospitalisée car elle présente un accident vasculaire grave avec hémiplégie complète. Cette femme est porteuse d’un lourd déficit, car elle est atteinte d’une amyotrophie spinale qui rend sont corps hypotrophique et déformé. Elle se déplaçait jusqu’alors dans un fauteuil électrique et possédait un très bon niveau d’autonomie. Elle a un ami qui partage sa vie et envisage d’avoir des enfants. Je n’ai pas de gêne à dire que son corps est difforme, on a l’impression en la voyant d’un amas posé là par hasard et pourtant. Surplombant ce corps un visage rayonnant, de magnifique yeux bleus rieurs, le tout coiffé d’une magnifique chevelure longue, frisée et blond vénitien. Sa bouche est déformée par la paralysie.

Photo: cc Lieven SOETE sur Flickr

Continuer la lecture de Le corps et sa perception